Accueil Amour de france


Le Château de Chambord

Un environnement magnifique entourant le château de Chambord

 
 
Le château de Chambord se tient à quelques lieues de Blois, en Sologne. Palais emblématique de la première Renaissance Française, le château de François 1er constitue aujourd’hui une étape incontournable dans le circuit des châteaux de la Loire.
Amour de France : le château de Chambord
  C’est au cœur d’une vaste forêt giboyeuse, plate et fangeuse, souvent embrumée, que ce palais blanc et irréel surgit des marais. Le plan de l’édifice est celui d’un château fort de plaine. Il comporte une vaste enceinte rectangulaire, cantonnée de tours rondes, sur un côté de laquelle s’érige un donjon. Ce dernier possède des proportions colossales, et constitue à lui seul le château presque entier. L’ensemble dégage toutefois un profond sentiment de majesté, et la clarté géométrique du plan, l’harmonie des proportions et la fantaisie de ses toitures hérissées de tourelles, de cheminées et de lucarnes vertigineuses furent, à travers les siècles, autant de sources d’émerveillement. Selon Alfred de Vigny, " …on conçoit à peine comment les plans furent tracés… c’est un songe réalisé ".
Amour de France : le château de Chambord 1800 ouvriers œuvrèrent à la construction de Chambord, à partir de 1519 et pendant plus de trente ans. Si l’ombre de Léonard de Vinci – ami du roi et "architecteur " officiel qui mourut quelques mois avant l’ouverture du chantier - plane sur l’étonnant escalier à double révolution, on ne connaît cependant pas l’auteur de cette demeure étrange, à la fois prodigieuse et inhabitable. Souverains et ambassadeurs Européens l’ont admirée, et en restèrent confondus. François 1er, qui en rêva, n’y passa que quelques semaines, la laissant vide de meubles et d’habitants après chaque passage et, finalement, inachevée…
Faut-il donc y voir la volonté du roi de France, face à Charles Quint et Henri VIII d’Angleterre, de s’imposer dans une Europe changeante, une image donnée de la centralisation du pouvoir qui s’instaure alors ?
Si Henri II (1519-1559) en poursuivit quelques temps les travaux, ceux-ci ne furent terminés que sous le règne de Louis XIV (1638-1715), qui aima ce lieu prestigieux au point d’y faire plusieurs séjours ponctués de chasses, de ballets et des représentations théâtrales de Molière.
Par la suite, bien que rarement habité, il conserva une fonction symbolique, représentant ce qu'un pouvoir absolu pouvait faire en matière de construction inutile, née de la seule fantaisie et du bon plaisir du souverain. Chambord devint alors le "cadeau" prestigieux et la résidence dont bénéficièrent de diverses manières les ducs d'Orléans au XVIIème siècle; Stanislas Leczcinski, beau père de Louis XV et roi de Pologne en exil, et le maréchal Maurice de Saxe au XVIIIème siècle et, au XIXème siècle, le maréchal Berthier puis le duc de Bordeaux, devenu comte de Chambord.
Propriété de l’Etat depuis 1932, cet édifice mythique accueille aujourd’hui plus de 800 000 visiteurs par an.
  Amour de France : le château de Chambord

Commentaires
lionel, le 2017年05月31日 22:14:31, a écrit : :
, le 2017年05月31日 22:22:28, a écrit : :











Camping Oléron | Ile d'Oléron tourisme | Charente maritime tourisme | 法国大西洋| Voyages peche | voyage maldives | Hotel ile d'oleron | Expériences touristiques à La Rochelle | architecte décorateur à La Rochelle